Le Yoga, réconcilier le corps et l'esprit (2)

Les différentes formes de Yoga

 

Il existe de nombreuses voies et styles de yoga liés aux différentes aspirations individuelles et aux divers aspects de notre nature. Quatre voies traditionnelles majeures résument néanmoins ces directions.
Au sein d'une même voie, il existe différents courants. Il est possible de suivre ces voies assemblées ou séparément.

yoga3Jñāna Yoga
Le Jñāna Yoga est la voie d'un Yoga dont le but est d'atteindre la connaissance transcendante. L'adepte de cette voie essaye de retrouver l'unité avec Dieu par la concentration, la méditation et la réorientation de toutes ses pensées, par l'appréhension de ce qui se cache derrière le petit « je » illusoire et les désirs personnels. Il ne cherche pas à étudier le divin comme un objet extérieur, mais à être un avec lui, à le reconnaître et à l'embrasser dans toutes les formes de la vie, comme l'unique réalité. Ce yoga de la connaissance ouvre le regard qui traverse tous les voiles d'illusion qui recouvre le monde (Maya).

yoga4Bhakti Yoga
Le Bhakti Yoga est la voie d'un Yoga de dévotion. Il est le yoga de l'amoureux de la Lumière qui s'incline devant Dieu dans l'une de ses manifestations particulières, telle que Krishna ou Brahma, etc. ou dans toutes – c'est-à-dire dans tous les visages de la vie. La pratique repose beaucoup sur la prière et le chant empli d'âme. Le Bhakti yoga est le yoga de l'amour divin.
Karma Yoga

yoga5Le Karma Yoga est la voie de l'action. Il est le yoga du service désintéressé et de l'action offerte au divin. Basé sur les enseignements de la Bhagavad-Gîtâ, l'un des écrits fondamentaux de l'hindouisme, il est la voie de l'union avec Dieu par le travail impersonnel. Le Karma Yoga invite l'adepte à travailler au mieux de ses capacités, en conscience, pour le Divin, sans être excessivement attaché à l'issue ou aux résultats (aux « fruits » pour reprendre le terme employé dans le yoga).
Le but est, à terme, de devenir l'instrument de l'Esprit-Source universel, ses pieds et ses mains dans le monde.

yoga6Rāja Yoga
Le Rāja Yoga est une voie de yoga s'inspirant des Yoga Sutra codifiés par Patañjali. Cette voie de yoga procède essentiellement par méditation (dhyâna). Son nom signifie « voie royale » et conduit progressivement le pratiquant à prendre conscience, à canaliser et à mobiliser de façon créatrice, les forces de son mental. Il est la voie de l'union avec Dieu par la méditation.

Ces quatre voies principales pourraient être rapprochées des 4 directions, des quatre saisons, des quatre éléments conduisant au cinquième : l'esprit.

De nombreuses autres formes reconnues de yoga existent, tels le Kriya Yoga, le Kundalini Yoga, le Yoga intégral, le Hatha Yoga, le Mantra-yoga, le Tantra-yoga... présentant, chacune à sa manière, un chemin vers le Divin.

Le Yoga, un chemin vers Dieu…

 

Par le passé, de nombreux êtres tels que Ramana Maharshi, Sri Aurobindo, Babaji... ont atteint un stade avancé d'illumination ou de réalisation spirituelle en suivant la voie du yoga. Ces hommes ont consacré leur vie entière à leur ascèse (Sadhana) et se sont éveillés à des degrés de conscience inconcevables pour la science et la civilisation actuelles.

La tradition initiatique nous révèle qu'à chaque époque existe une porte, un chemin sacré capable d'unifier les mondes et de relier l'homme aux sphères supérieures. Ce chemin d'Alliance est la réponse du monde divin à la prière de la terre et de l'humanité à un moment donné, en phase avec un instant précis de leur évolution. Cette voie est toujours ouverte par un Maître authentique, reconnu par la Tradition dont il est issu et dont les actes, les regards, les paroles témoignent de la Vérité de manière vivante et indubitable. La voie reste ouverte tant que le Maître est sur terre et commence à se refermer plus ou moins rapidement à sa mort. C'est ce qui advint pour Lao Tseu, Bouddha, Jésus, Mani, Krishna... D'ailleurs, le Maître Jésus n'a-t-il pas dit : « Je suis la porte, le chemin... » ? Le Christ était donc le pont vers Dieu que l'humanité aurait dû voir, accueillir et traverser lorsqu'il était encore incarné. Mais l'humanité n'en n'a pas voulu.
Elle a accepté l'enseignement uniquement lorsque l'Enseignant n’était plus là pour l'authentifier, l'animer du souffle de l'Esprit, et à partir du moment où elle a pu plaquer ses propres mots et concepts sur les textes sacrés.
Dans cette optique, il faut comprendre qu'à l'époque de la rédaction des yogas sutras, des Védas, de la Bhagavad Gîtâ ou des Upanishads, ces livres étaient encore reliés aux Maîtres incarnés vecteurs de cet enseignement. La pratique pouvait donc conduire le disciple à un haut état de réalisation spirituelle, car ce dernier marchait dans les traces vivantes d’un enseignant capable d’incarner la tradition.

Aujourd'hui, l'Inde est devenue la scène d'un nombre incalculable de soi-disant Maîtres (Gurus) et avatars (incarnations du Divin) et, dans nos pays prônant le « prêt à consommer », de nombreuses formes de yogas spirituels sont apparues ces dernières années – avec des noms plus ou moins exotiques – tentant de convaincre le quêteur de Vérité trop candide qu'il peut obtenir l'illumination sans effort véritable et avec quelques tours de passe-passe.
Mais malheureusement, celui qui affirme que dans la vie on peut obtenir de grandes choses sans effort est soit un ignorant, soit un menteur...
Celui ou celle qui veut cheminer vers l’Esprit par la voie du yoga doit donc, comme en toute chose, se montrer vigilant.

S'équilibrer par le Yoga

 

En plus d’affiner nos sens et nos perceptions subtiles, le yoga bien pratiqué peut devenir source de bien-être global et offrir une bonne préparation physique et énergétique pour affronter le quotidien. Il peut également favoriser la santé physique et psychologique et constituer une alternative à la sur-médicamentation que l'on connaît dans nos pays.

yoga7Exemple de posture :
Posture de la chandelle – Sarvangasana
En sanskrit, « sarva » signifie « ensemble » et « anga » : « les parties du corps ». Ainsi, comme son nom l'indique, cet asana est un excellent tonique pour le corps entier.

Technique :
Mettez vous à plat sur le dos. En respirant, levez les jambes et la colonne vertébrale de sorte que les orteils pointent vers le plafond, permettant à votre corps de reposer sur les épaules et la nuque. Placez vos mains au centre de la colonne vertébrale pour soutenir le corps. Garder la colonne vertébrale et les jambes droites, maintenez la position et respirer lentement et profondément par le ventre.
Pour approfondir les effets bénéfiques et spirituels de la posture, vous pouvez visualiser, imaginez, ressentir… votre corps empli de lumière, transparent et rayonnant.

Avantages :
- Améliore le fonctionnement de la glande thyroïde,
- Améliore la circulation,
- Aide énormément à perdre du poids,
- Equilibre les glandes endocrines,
- Aide à lutter contre la dépression,
- Contribue à renforcer les organes inférieurs et étire les muscles du cou,
- Peut soulager la constipation, l'indigestion, l'asthme, les règles douloureuses et la baisse de virilité.

Contre-indications :
Ne pas accomplir cette posture :
- L'estomac plein. Laisser passer au moins 2 heures après un repas ou une heure après un repas léger.
- En période de règles
- En cas de maux d'estomac

Shavasana – posture de relaxation
Dans la pratique du Hatha yoga, shavasana est l’une des postures les plus importantes, car elle va permettre à l’énergie éveillée dans les autres postures d’être intégrée par le corps.

Pratique :
• Allongez-vous sur le dos, les jambes légèrement écartées, les bras légèrement écartés du corps, et la bouche entrouverte (mâchoires détendues)
• Fermez les yeux et respirez calmement par le nez
• Détendez consciemment chaque partie, chaque muscle de votre corps en commençant par les pieds. Continuez cet exercice en remontant le long des jambes et du corps, terminez par le visage, les yeux, le nez et la tête
• Dans cet état de paix, vous pouvez prendre conscience des énergies qui circulent dans votre corps et percevoir les battements de votre cœur, le flux et le reflux de votre souffle
• Restez dans cette posture de détente complète de 5 à 10 minutes, en goûtant consciemment la paix et le relâchement total
• Le mouvement ondulatoire de la respiration apaise l’esprit et prépare aux disciplines de méditation.

 

 

Retour haut de page